Confinement #2

Astronomie et astrophysique, Littérature, Série

Pour vous distraire, un peu. Voici un lien vers un article qui pourrait en intéresser plus d’un et plus d’une.

Sciences et avenir – L’énigme de la matière noire résolue

Sinon, pour ce qui est des nouvelles. Rien de bien terrible. J’en ai profité, dernièrement, pour faire un ménage à fond. Ce qui est tout de même pas mal. Sinon, j’ai un peu l’impression que mon cerveau est au point mort. Je lis les infos, de temps en temps mais sans plus. J’ai du mal à fixer mon attention sur quelque chose de précis. Je ne lis pas, alors que j’aime ça. J’avais commencé, il y a quelque temps, Décadence de Michel Onfray. Peut-être pas le genre de truc à lire en ce moment. Le bouquin est un pavé. Je n’ai pas le courage. Mais il va falloir que je m’y remette. J’avais envie aussi de relire La Peste, de Camus mais je me suis aperçu que je ne l’avais plus. J’ai dû prêter le livre à quelqu’un, mais quand, je ne sais plus. Ceci étant, j’en ai d’autres : La Chute, L’envers et l’endroit, L’Etranger.

Par contre, j’ai regardé pas mal de vidéos sur Youtube. Je vous recommande, entre autres, la chaine e-penser. Si vous voulez tout savoir, ou presque, sur la relativité restreinte et la relativité générale, ou sur les trous noirs, ou sur le big-bang, n’hésitez pas à aller y faire un tour, vous ne serez pas déçu(e).

e-penser – Les trous noirs

Sinon, il s’appelle Bruce Benamran et en plus d’être passionnant, il est drôle ce qui, par les temps qui courent, n’est pas à négliger.

Et sinon, il a aussi fait ça. Une série – mini série – qui peut, éventuellement, nous rappeler quelque chose. Je vous laisse découvrir. Je n’ai pas encore tout regardé. C’est le premier épisode.

e-penser – AREL3 #01 / Daphné

Confinement

Billet

Etant habitué à une certaine solitude, le confinement ne me gène pas plus que ça. Bien sûr, comme tout le monde, j’aimerais pouvoir sortir de temps en temps et pas seulement pour aller acheter à bouffer. J’aimerais, moi aussi, voir des gens, je ne suis pas un ours. Mais lorsque je lis les nouvelles, cela me motive d’autant plus pour rester enfermé le plus possible. Et si certaines et certains n’ont pas compris que rester à l’abri c’est sauver sa peau, eh bien tant pis pour eux. Qu’ils assument leur imbécilité. Ceux que je plains vraiment, ce sont les soignants, médecins, urgentistes, etc. qui se battent tous les jours dans des conditions particulièrement difficiles. C’est à eux que je pense et je regrette de ne rien pouvoir faire pour les aider. Et à toutes celles et ceux qui sortent pour aller travailler parce qu’ils n’ont pas le choix.

Je pense aussi à ceux qui sont allés se faire tuer entre 1914 et 1918, qui sont allés se battre et qui n’avaient rien demandé à personne. Ils auraient bien aimé rester confinés chez eux.

A ceux qui pendant la seconde guerre mondiale et même avant ont été envoyés dans des camps, puis assassinés parce qu’ils étaient juifs, homosexuels ou tziganes, considérés par le régime nazi comme des sous hommes.

Comparaison n’est pas raison dit-on. Peut-être. Mais quand je pense à ça, je me dis que rester confiner chez soi, c’est vraiment de la rigolade.