Audrey’s dance

Musique, Série

Sherilyn Fenn, superbe Audrey Horne dans Twin Peaks, de David Lynch et Mark Frost.

Twin Peaks. Beaucoup de choses ont été dites, pour ne pas dire tout, sur cette série. Comme toute oeuvre de David Lynch (qu’il a créée avec Mark Frost, ne l’oublions pas) il y a de la magie et du rêve. Tout pourrait être ramené au personnage de Dale Cooper, du moins le Dale Cooper des deux premières saisons. Il est réaliste, cartésien. Mais il écoute son instinct et fait confiance à ses rêves. Il se sert de tout ça pour mener son enquête et ça lui réussi plutôt bien, même si ses méthodes sont assez peu conventionnelles.

Twin Peaks, c’est une communauté qui veut préserver sa façon de vivre. Mais qui accepte les autres à partir du moment où on l’accepte telle qu’elle est. Bien sûr, c’est aussi une histoire policière, mais ce n’est qu’un prétexte pour développer des personnages tout plus intéressants les uns que les autres, les gentils comme les méchants. Certains sont plus attachants que d’autres, mais ils ont tous quelques choses à dire.

C’est un univers où le quotidien, le banal, le quelconque, cache toujours quelque chose. Un univers plein de secrets, de non-dits et de mystères.

Audrey’s Dance (Instrumental) – Angelo Badalamenti

Mercredi

Billet

Pourquoi une photo de Sherilyn Fenn ? Parce que j’aime cette femme. Je l’aime comme comédienne, parce que je suis un fan de Twin Peaks et de David Lynch. Sinon, j’attends des nouvelles de Renault pour me dire s’il accepte de participer au règlement d’une facture dont le montant s’élève à 1400 euros. Quelqu’un était censé m’appeler aujourd’hui, mercredi.